Investir en SCPI

De nombreux Français souhaitent réellement acquérir un patrimoine immobilier. Mais ce n’est pas un placement très facile à réaliser. Néanmoins, il existe une solution plus simple et plus accessible qui s’offre à tous : les SCPI. Il s’agit d’un produit d’investissement qui rapporte réellement à condition de faire les bons choix. 

Les critères de choix d’une SCPI

Il existe certains critères indispensables pour déterminer si une SCPI est pertinente ou pas. En premier lieu, il faut se renseigner sur le gestionnaire qui en fait l’exploitation. Elle doit être le pilier sur lequel repose la réussite du placement. Il est conseillé de faire confiance à des gestionnaires qui ont déjà une certaine réputation et qui s’inscrivent sur la durée.

Sinon, il est aussi nécessaire de prendre en compte les rendements potentiels. La moyenne nationale pour toutes les SCPI depuis quelques années maintenant est de 5 %. Mais attention, ce n’est pas parce qu’une SCPI propose des rendements qui explosent pendant une année que ce sera toujours le cas. Il faut miser sur la stabilité. 

Enfin, une bonne SCPI doit posséder un parc immobilier avec des actifs diversifiés et de qualité. Actuellement, les immeubles de logistiques et de santé ont le plus la cote. C’est un critère important, car c’est le moteur du rendement.

Les critères de choix d’une SCPI​
Les critères de choix d’une SCPI​-

Les différentes méthodes d’investissement

Lorsqu’un investisseur décide de miser sur une SCPI, il peut acquérir des parts via différents types de canaux. Des méthodes diverses permettant d‘optimiser son placement. 

SCPI au comptant

Il faut savoir que les SCPI se morcellent en part. Les investisseurs pourront alors en acquérir un certain nombre selon le prix fixé pour une unité. Certaines SCPI proposent alors des billets d’entrée pour quelques centaines ou milliers d’euros. C’est bien loin du prix véritable d’un bien immobilier physique. Il est donc possible d’investir dans une SCPI avec ses propres économies sans pour autant s’endetter auprès d’une banque. Mais il faut savoir qu’un investissement au comptant optimal commence autour des 5000 à 7500 euros, dépendant de la SCPI choisie.

Ainsi, c’est une méthode d’acquisition pour toute personne ayant déjà accumulé une certaine épargne. C’est le cas notamment de beaucoup de retraités possédant une assurance-vie ou un Plan d’Épargne Retraite. Le capital provenant de ces placements précédents peut leur servir à acquérir un nombre assez conséquent de parts. Ça leur constituera une source de revenus complémentaire pour maintenir leur pouvoir d’achat.

SCPI en assurance-vie

Il est aussi possible d’investir dans une SCPI en combinant avec un autre type d’épargne, le contrat d’assurance-vie. Ce sont deux produits que les Français affectionnent particulièrement. Et les croisements entre les deux donnent une combinaison assez intéressante. En effet, il est possible de souscrire à des parts de SCPI en les incluant dans son contrat d’assurance-vie. Les dividendes obtenus vont alors servir à booster le capital accumulé au sein dudit contrat.

Les principaux avantages de ce genre d’opérations sont surtout d’ordre fiscal. Il faut savoir que les placements en SCPI en direct sont soumis aux impôts fonciers et prélèvements sociaux. Cela peut très vite faire grimper la tranche marginale d’imposition de l’investisseur. En stockant les dividendes dans un contrat d’assurance-vie, ils ne seront pas imposés. Et dans le cas où un retrait de capitaux est effectué, c’est toujours la fiscalité qui s’applique aux contrats d’assurance-vie qui est prise en compte.

SCPI à crédit

La plupart des investissements immobiliers se financent à l’aide d’un crédit bancaire. Et c’est aussi possible de faire ainsi pour l’acquisition de parts de SCPI. Les banques ont d’ailleurs des offres spéciales à cet effet. Il suffit d’élaborer un dossier solide et d’être solvable pour pouvoir en bénéficier. Le rapport risque-rendement des SCPI est réputé pour être très équilibré. Les établissements financiers ont donc plus confiance à ce placement qu’à un investissement locatif classique. Ce sera plus facile pour les souscripteurs de valider leur dossier.

Investir à crédit possède de nombreux atouts. Il sera possible aux investisseurs d’acquérir une quantité importante de parts ayant la même valeur qu’un bien immobilier réel. À ce moment-là, ils peuvent espérer des loyers plus élevés. De plus, les taux d’intérêt sont actuellement à leur plus bas. Cela permet de profiter d’un effet de levier alors que les rendements des SCPI peuvent atteindre les 5, 6 voire même 7 %.

SCPI en démembrement

Le démembrement de propriété est un outil de montage patrimonial qui a son importance. Il est très utilisé dans le cadre de successions ou de donations afin de payer moins de droits. Mais les investisseurs peuvent aussi bénéficier de ses avantages en achetant des parts de SCPI démembrées. En effet, ces derniers auront alors le choix entre des parts en nue-propriété ou en usufruit. C’est exactement le même principe que dans le cadre d’un démembrement immobilier classique.

La bonne stratégie est de miser sur la nue-propriété. Cela permet d’acquérir un patrimoine fiscalement neutre et surtout qui se valorise avec le temps. Bien que les nus-propriétaires n’ont pas droit aux loyers pendant la durée du démembrement, ils font des économies d’impôts. Ils peuvent décider de recevoir les dividendes une fois qu’ils récupèrent la pleine propriété ou sinon ils peuvent revendre. La deuxième option permet d’obtenir une plus-value boostée par la décote du prix d’achat.